Karabane : Ecole Nature embarque les insulaires dans sa croisade contre les dechets plastiques

Difficulté d’accès, montée du niveau des eaux, vitesse de décapage de la cote,  pénurie d'eau potable, inefficacité des services d'hygiène et de santé, etc. Les problèmes et les caractéristiques que présentent les îles de la communauté rurale de Diembereng illustrent bien les risques et les dangers qui guettent ces populations qui semblent être de tout temps laissées à elles-mêmes. Et pire, dans ces localités, les risquent de pollution environnementale du fait de l’envahissement des déchets plastiques, grandissent de plus en plus. Ces déchets visibles un peu partout sont entrain de devenir un problème alarmant pour ces îles paradisiaques. Et c’est conscient de tels risques que le programme Ecole Nature mis en branle depuis plus d’un mois, a investi ce week-end les îles d’Ourong, de Wendaye, de Cachouane et de Karabane. Des localités fortement enclavées et dont les pirogues constituent les seuls moyens d’accès.

 

Et dans chaque étape, les élèves des établissements encadrés par leurs enseignants, ont manifesté leur ferme détermination à lutter contre les déchets plastiques qui menacent leur santé et leurs moyens de subsistance.

Idrissa Sonko, directeur d’école d’Ourong, Victor Tendeng directeur de l’école de Wendaye, Alphonse Tabar enseignant à Cachouane et Ibrahima Diop  directeur de l’école de Karabane ont tenu également à jouer leur partition dans cette opération de ramassage d’ordures et de déchets plastiques. Un acte qu’ils ont tour à tour qualifié de haute portée citoyenne et de salubrité publique.  Ils ont également plaidé pour la pérennisation de cette opération. Et ce, pour une sensibilisation plus accrue des insulaires à l’importance du développement durable, à la protection de l’environnement et la préservation des ressources.

Ces directeurs d’école, leaders d’opinion au niveau de ces îles, ont par ailleurs saisi cette occasion pour remercier Ecole Nature et son promoteur Augustin Diatta qui ne cessent d’impliquer depuis plus d’un mois la famille scolaire pour une meilleure préservation du cadre de vie au niveau du département d’Oussouye. Au terme de cette opération qui a duré plus d’une journée, Augustin Diatta a, à son tour et au nom d’Ecole Nature, magnifié la forte implication des populations des îles notamment des élèves dans cette croisade contre les déchets plastiques.