Mlomp/Ecole Nature : Ecoliers et collégiens en croisade contre les déchets plastiques

Mlomp, village situé sur la route d’Elinkine, à moins d’une dizaine de Km de la commune d’Oussouye. Une localité caractérisée par son riche paysage avec ses baobabs gigantesques. Un cadre propice à tout épanouissement humain que ses populations veulent aujourd’hui préserver.  

Quoi de plus normal donc si les populations de Mlomp, les potaches en l’occurrence aient massivement addhéré ce samedi au programme Ecole Nature mis en branle il y plus d’une quinzaine de jours dans la commune d’Oussouye. Mais si dans la capitale du Kassa, ils étaient des milliers de lycéens qui s’étaient investis dans la collecte d’ordures et des déchets plastiques, dans le Mlomp c’était plutôt les élèves du primaire qui avaient cette fois-ci mener la croisade contre les déchets plastiques en adhérant à cette opération de haute portée citoyenne et humanitaire. Et ce, sous la houlette de leurs enseignants et encadreurs.

 

 Tout comme les élèves des établissements primaires, les collégiens n’étaient pas également en reste dans cette opération de salubrité publique. Tous, filles comme garçons, avaient tenu également à jouer leur partition pour débarrasser la localité de Mlomp des déchets plastiques qui minent  quotidiennement à la santé des populations.

C’est d’ailleurs dans une ambiance festive, sous un soleil de plomb, que les potaches ont investi tous les coins et recoins de Mlomp pour ramasser les déchets plastiques.

 L'objectif étant de collecter le plus de déchets possible afin de contribuer à l’amélioration de leur santé et de leur cadre de vie plus que jamais gagné par toute sorte d’ordures. Et c'est donc avec une grande fierté, le sentiment de s'être rendu très utile et d'avoir contribué à la réalisation d'une bonne action, qu’élèves et jeunes collégiens ont, avec leurs encadreurs livrés leurs sentiments.

Pour le surveillant général du collège Calassans de Cadjinole, il y a aujourd’hui de bonnes raisons de se mobiliser contre les déchets plastiques qui sont nuisibles à la santé. Joseph Preira s’est également réjoui de l’intérêt manifesté par le programme Ecole Nature pour la localité de Mlomp.

Même son de cloche chez le point info de la communauté rurale de Mlomp. Omer Diédhiou a réitéré la ferme volonté des populations de cette contrée du Kassa, de s’approprier ce programme. Comme l’atteste, a t-il dit, la forte mobilisation qui a été notée ce samedi lors de l’opération de collecte de déchets plastiques. Il a aussi promis d’œuvrer avec les enseignants et les élèves pour la pérennisation de ce projet.

Quid du 1er vice président de la communauté rurale de Mlomp Pierre Senghor qui s’est félicité de l’engagement de la famille scolaire lors de cette opération. Et qui, au nom du PCR et de tous les élus ruraux a, à son tour manifesté la disponibilité du conseil rural de Mlomp d’accompagner Ecole Nature pour débarrasser leur localité des sachets plastiques et préserver, du coup, leur cadre de vie.    

Les partenaires également n’étaient pas en reste dans ce concert d’éloges à l’endroit d’Ecole Nature et d’Augustin Diatta le promoteur. Pour Nadia Valentin l’assistante culturelle de l’ambassade d’Espagne, c’est d’ailleurs le premier projet culturel initié en Casamance avec Ecoparc maitre d’œuvre dudit programme. Et qu’elle aimerait, ajoute t elle, pérenniser un tel partenariat mais  également toutes les idées contenues dans ce projet.

Le patron d’Ecoparc et par ailleurs promoteur du programme Ecole Nature a quant à lui remercié tous les partenaires qui ont rendu possible la matérialisation d’un tel projet. Augustin Diatta a également magnifié l’implication des enseignants mais surtout des élèves dans cette démarche de solidarité notée ce week-end à Mlomp, où le record a été battu en termes de mobilisation. Mr Diatta a aussi  promis de sensibiliser les commerçants les plus grands pollueurs. Et ce, afin de préserver tout le Kassa des déchets plastiques devenus aujourd’hui un cas très sérieux.

Et comme à Oussouye, les populations du Mlomp ont eu droit, après la collecte d’ordure et dans la soirée, à une veillée culturelle animée par l’orchestre New Casamance. Mais auparavant, dans l’après midi, les potaches ont pu communier au cours d’une rencontre sportive organisée au terrain de football de Mlomp où les établissements scolaires se sont livré à de belles empoignades. Et ce, sous une ambiance carnavalesque.